La lycanthropie

Allez je vous offre des informations que j’ai trouvé sur la lycanthropie ^^

( oui oui je suis généreuse ^^ )

La lycanthropie correspond à la légende selon laquelle un homme, suite à la morsure d’un loup ou d’un lycanthrope, se transforme lui-même en loup-garou au cours des pleines lunes suivantes. Le terme désigne aussi une maladie psychiatrique.
lycanthropie-3.jpg

Les origines:

L’origine de cet être fantastique remonte selon certains textes jusqu’au 5ème siècle avant J.-C.
Hérodote en fait mention dans certains de ces écrits. L’église elle même jusqu’au XVII siècle avec l’appui de savants tenaient pour possible la transformation de l’homme en loup, de plus la croyance populaire en matière de monstres a toujours fait perdurer l’existence de ces loups garous.

Cette maladie mentale a été découverte au deuxième siècle après Jésus-Christ par un savant répondant au nom de Marcellus Sidetes. Du mot grec lukanthropos (homme loup), cette maladie étrange peut frapper n’importe qui, comme n’importe quelle autre maladie mentale (comme l’hémosexualité pour les vampires).

Qu’est-ce qu’un loup-garou?

loup-garou-06.jpg Les Loups-garous causaient une frayeur bien plus grande que les loups véritables. C’étaient des hommes condamnés à errer la nuit sous la forme d’un loup. On pensait que cette malédiction frappait les criminels livrés au diable ou ayant pactisés de leur plein gré avec lui.
Selon la légende, lors des nuits de pleine lune, l’humain loup-garou, se transforme en un loup énorme avec des sens sur-développés et acquiert les caractères attribués à cet animal : puissance musculaire, agilité, ruse et férocité. Il chasse et attaque sans merci ses victimes pour les dévorer, ne contrôlant plus ses faits et gestes, et pouvant tuer de nombreuses victimes en une seule nuit.
L’homme atteint de lycanthropie doit généralement ôter ses vêtements avant de prendre la forme du loup-garou. Cette croyance apparaît déjà dans le Satyricon de Pétrone (Ier siècle). De même, dans le « Lai de Bisclavret » de Marie de France (XIIe s.), un chevalier doit se déshabiller entièrement avant de se métamorphoser et dissimule ses vêtements sous une pierre creuse car, s’il ne les retrouvait pas, il serait condamné à errer indéfiniment sous la forme d’un loup.


Qu’est-ce que la lycanthropie?


loup-garou.jpg Malheureusement il existait aussi des gens atteints d’une forme de folie particulière appelée « Lycanthropie » ou « Folie Louvière » : victimes d’hallucinations provoquées en général par la faim, ils se prenaient pour des loups et étaient sujet à des crises de furie dangereuse. Ainsi la réalité et la fiction se combinèrent-elles pour donner naissance à ces légendes.
Pourtant, même s’il est vrai que les victimes de l’Europe médiévale ne se transformaient en rien en loup les soirs de pleine lune, elles souffraient du véritable mal du loup-garou : la lycanthropie.

Cette maladie mentale a été découverte au deuxième siècle après Jésus-Christ par un savant répondant au nom de Marcellus Sidetes. Du mot grec lukanthropos (homme loup), cette maladie étrange peut frapper n’importe qui, comme n’importe quelle autre maladie mentale (comme l’hémosexualité pour les vampires).
Le lycanthrope pense véritablement pouvoir devenir un loup, et quand le délire va trop loin, il agit comme tel : il déchiquette sa viande, prenant ses dents pour des crocs, pousse des hurlements canins (surtout en période de pleine lune)et va même jusqu’à attaquer n’importe qui, répondant alors à une pulsion sanguinaire incontrôlable.

Les plus connus.

Le cas de lycanthropie le plus intéressant est celui d’Arline de Barioux. Son procès a eu lieu en 1588, à Riom, en France. Arline de Barioux, épouse de Nicolas Barioux, vit une vie paisible et agréable dans les montagnes du Cantal. Son mari l’adore, elle est jolie et pleine de douceur et de générosité. Tous les vendredis après-midi, elle a l’habitude de quitter le logis familial pour aller nourrir les pauvres. En fait, tous les vendredis après-midi, elle se rend à la forêt, se change en loup et dévore les enfants. Mais un vendredi du printemps 1588, Roger Griffoul, le chasseur du coin, revient bredouille de sa quête. Il voit alors surgir vers lui un énorme loup enragé. Il tire sur lui mais sans succès. Pour se défendre, il saisit son couteau de chasse. Un combat a lieu entre le loup et l’homme. Griffoul réussit à couper la patte droite du loup. L’animal abandonne le combat et s’enfuit.

Peu après, Nicolas Barioux rencontre le chasseur sur la route. Il est estomaqué. Le chasseur lui montre une main de femme en lui disant : “Je me suis battu avec un loup, je lui ai coupé la patte et voilà ce que je rapporte!” Nicolas reconnaît la bague au doigt de la main sanglante. Il s’agit de la bague de sa femme. Arline de Barioux revient chez elle en fin de journée et tente tant bien que mal de cacher sa main coupée à son époux. Mais comme celui-ci aperçoit sa blessure, il lui exige des aveux. Elle avoue tout. Oui, tous les vendredis, elle se change en loup et dévore des enfants.

Nicolas Barioux livre sa femme à la justice. Elle eut droit à un procès qui passionna les foules de l’époque. Elle fut brûlée le 12 juillet 1588 sur la grand-place de Riom.

En France, en 1521, trois hommes accusés de lycanthropie sont brûlés vifs à Besançon. En 1573, Gilles Garnier, accusé de lycanthropie et ayant avoué sa faute est brûlé vif sur un bûcher. En 1578, Jacques Rollet, accusé de lycanthropie par le Parlement de Paris, est brûlé vif. En 1804, un nommé Maréchal, accusé de lycanthropie, est condamné aux galères (à cette époque, on ne brûle plus).

En 1975, un jeune anglais de 17 ans, se croyait sur le point de se transformer en loup-garou. Pour mettre un terme à ses souffrances morales, il se plongea un couteau dans le cœur.

Cette triste histoire montre que le mythe du loup-garou a toujours de l’emprise sur les esprits faibles ou malades.

Une réponse à “La lycanthropie”

  1. claddrako dit :

    le loup-garou est une créature de mére Gaïa comme l’humain il suit sa propre route
    cette espèce a était diabolisé par l’église car sont apparance reflété la crainte or l’humain peut étre beau mais aussi diabolique
    tout ce qui est nouveau effraie l’humain
    tout particuliairement l’église et limité a se qui dit la bible elle ne peut se permettre d’imaginé car cela remettrait en doute leur croyance alors dés apparue les loup-garou se fut la panique chez eux certe certain était féroce je l’accorde mais pourquoi en faire une génèralité l’humain est pareille
    tout creature vivante est imprévisible donc il se peut que cette race se soit regroupé et vivent maitenant en communauté quelque caché de la vue des humains un lieu me vient a l’esprit l’Amazonie on n’en connait a peine la moitier alors il se peut……

Laisser un commentaire